Rencontre avec Romain Lesiuk

Demandez à un membre de l’équipe de vous nommer un auteur Lunii incontournable, il vous citera certainement Romain Lesiuk. L’aventure Lunii a commencé avec cet auteur grâce aux quatre albums des Aventuriers des 6 Royaumes. Il revient cet été avec deux nouveaux volumes qui mettent l’écologie au cœur du périple de nos héros.

Auteur depuis toujours, mais pas que…

Tantôt écrivain, tantôt concepteur de jeux de société, pour Romain, créer et imaginer sont essentiels à son quotidien. Aussi loin que le mènent ses souvenirs, il s’est toujours projeté dans les films qu’il regardait ou dans les romans qu’il lisait. 

Des livres l’accompagnent encore et toujours depuis sa plus tendre enfance. À commencer par Le Petit Prince. Malgré les années, cette histoire continue de le faire vibrer aujourd’hui. Arrive ensuite la saga Harry Potter, peuplée de héros avec lesquels Romain grandit, suivie par Le Seigneur des Anneaux. Tous ont une place particulière dans sa bibliothèque.

Contrairement à ce que l’on peut imaginer, peu de romans sont disposés sur sa table de nuit. Pour la simple et bonne raison que Romain ne lit pas pour s’endormir, au risque de passer des heures à tourner les pages au lieu de rejoindre Morphée. Sa technique pour trouver le sommeil ? Imaginer des univers fantastiques pour l’emmener vers le monde des rêves. Dans ces univers, évoluent souvent ses propres personnages, qu’il transpose ensuite le lendemain dans ses histoires.

Comme la création, l’écriture a fait partie de sa vie très tôt. Il écrivait avant même de savoir qu’il écrivait, c’est dire ! Le véritable déclencheur reste son grand voyage autour du monde (mode aventurier activé). Romain participe à un concours d’écriture lancé par Lunii pendant ce périple. Il est rapidement sélectionné et devient ainsi un auteur Lunii de la première heure. Le premier album que Romain propose est celui des Aventuriers des 6 Royaumes, 48 histoires qui ont nécessité pas moins de 18 mois de travail. Grâce à ce projet, Lunii a joué un rôle fondateur dans son retour en France (après son tour du monde), puis en Belgique, contrée dans laquelle il vit aujourd’hui.

Un véritable processus d’écriture

Le plaisir d’écrire pour les enfants est immense”, nous confie Romain. “Bien sûr, certaines contraintes liées, par exemple, à l’âge, doivent être prises en compte. Mais il y a beaucoup de pureté à parler aux enfants, qui ont un esprit plus réceptifs que les adultes. Les enfants perçoivent aussi l’humour très spontanément. Faire rire un enfant tout en lui transmettant des valeurs humaines, comme la compassion ou encore le respect, est très facile. Écrire pour un public jeune et réussir à le toucher consiste à retrouver l’enfant en soi, ouvrir la porte et laisser cet enfant sortir.” (Ah, catharsis, quand tu nous tiens !)

Romain écrit dans son bureau, pièce où sont exposés de nombreux trésors, intarissables sources d’inspiration : jouets, jeux de société, livres… Il n’a rien de l’écrivain cliché. Il n’est pas friand des balades au parc en quête d’inspiration, carnet et crayon à la main. Pour lui, la rigueur et la routine sont des alliées. S’asseoir à son bureau tous les matins est le meilleur moyen de laisser son imagination se déployer. Tourner sur sa chaise et regarder les éléments qui l’entourent et qui nourrissent son écriture sont parfaits pour retrouver l’inspiration lorsqu’elle s’échappe quelques minutes. Finalement, le plus difficile est de se mettre au clavier. L’inspiration finit toujours par suivre.

Une création propre à Lunii

La construction des histoires et des idées est inédite chez Lunii, comme vous l’avez constaté dans cet article. Tout commence par l’élaboration de l’arborescence (la structure de l’album), puis le résumé des grands pans de chaque histoire et enfin seulement arrive l’écriture. L’arborescence est le processus le plus complexe car il faut d’ores et déjà connaître le fil rouge sans pour autant coucher les mots sur le papier. Mais Romain peut toujours compter sur le soutien précieux de nos éditrices pour surmonter cette épreuve. 

Une fois la base posée, Romain écrit en musique. Le matin pour se réveiller : du AC/DC (Elliot colle d’ailleurs particulièrement à ce genre musical), puis quand il faut se concentrer : des bandes originales de films… ou des mélodies plus calmes. Lorsque arrive le point final, Romain lit son manuscrit à voix haute. Cette technique est idéale pour relever les défauts dans la structure du texte et juger le rythme du récit. Mais pas seulement ! En imaginant les bruitages qui viendront illustrer les histoires, Romain supprime certains passages. Lire à voix haute, c’est aussi se rendre compte que certains éléments textuels sont superflus. 

Pour une histoire parfaite, pas de secrets : il faut respecter un schéma narratif complet. Sans oublier, un ou plusieurs héros réalistes aux personnalités bien marquées évoluant dans un univers cohérent ainsi que des dialogues bien ciselés. Quant à la description physique des personnages, Romain ne s’y attarde que très peu, préférant laisser aux enfants le soin de les imaginer.

Et les aventuriers, dans tout ça ?

Comme vous le savez, Zoé, Léo, Lilou et Tom, les Aventuriers des 6 Royaumes sont les premiers personnages pensés par Romain pour Lunii. Alors qu’ils vivaient chacun leurs péripéties indépendamment dans les premières histoires, les voilà réunis dans les deux nouveaux albums, disponibles sur le Luniistore™ : Panique aux 6 Royaumes et À la poursuite des 12 joyaux.

Il était important que chaque aventurier ait sa propre facette. C’est ainsi que quatre personnalités bien distinctes ont vu le jour sous la plume de Romain :

Les quatres héros partagent les mêmes valeurs, mais chacun a sa façon d’interagir avec le monde. Vous l’avez peut-être remarqué, Romain est également le papa d’autres personnages chez Lunii, à savoir, Lou, Hugo et Elliot, les héros phares de la collection Participe à l’Aventure. Lou réunit toutes les caractéristiques des aventuriers. Elle est d’ailleurs le personnage préféré de Romain. Et pour cause ! Elle est passionnée, courageuse et possède un grand cœur. Hugo et Elliot, l’autre tandem de la collection Participe à l’Aventure, sont un duo de personnages comiques qui a toujours existé dans l’inconscient de l’auteur. Elliot est le personnage qu’il aurait aimé être quand il était petit, lui-même étant aux antipodes de ce personnage casse-cou et extraverti. Enfant, il était plutôt craintif et réservé, comme Hugo.

D’autres personnages gravitent autour de nos héros, notamment des “vilains”. Romain n’aime pas particulièrement créer des méchants car l’enseignement à en tirer, à savoir, il faut les attaquer pour qu’ils cessent d’être vilains, n’est pas forcément positif pour les petits. Il préfère expliquer pourquoi ces personnages sont différents des autres. C’est typiquement le cas avec Alphonse, le grand méchant des 6 Royaumes : il a de bonnes intentions, mais les mauvaises idées pour les mettre en place. Il n’est pas néfaste en soi. 

Dans les quatre premiers volumes de la saga des Aventuriers des 6 Royaumes, l’écologie ne représentait qu’une facette de ces histoires. Dans les nouveaux albums, l’écologie est véritablement au cœur des histoires, ce qui n’est pas pour déplaire à Romain, qui est particulièrement attiré par cette thématique. Pour créer ces albums, Romain s’est d’abord renseigné sur les enjeux écologiques actuels pour la planète. Il a ensuite cherché le moyen d’amener ces enjeux dans les histoires sans être ennuyeux ou faire peur. Le but était de faire l’analogie entre l’univers des 6 Royaumes et notre monde. Intégrer ces notions aux récits de la manière la plus drôle possible afin de montrer l’exemple, avec l’espoir que les enfants reproduisent ensuite ce qu’ils écoutent.

Et pour la suite ?

Romain aimerait particulièrement se plonger dans un monde invisible, proche du nôtre et accessible en ouvrant une porte ou en plongeant dans un livre (The Upside Down quand tu nous tiens !) S’il devait créer de nouvelles aventures à un héros connu, il choisirait Lou, tout en lui inventant une compagne de voyage pour nuancer ses traits de personnalité et amener de l’interaction dans les histoires.

Romain ne serait pas contre l’idée de créer un nouveau personnage. Il faudrait simplement s’assurer que ce héros apporte quelque chose de nouveau et qu’il ne soit pas une copie conforme d’un personnage existant.

Vous le remarquez, Romain Lesiuk est un auteur touche à tout. Dans quelles nouvelles péripéties va-t-il bien pouvoir projeter nos héros à l’avenir ? En attendant la réponse à cette épineuse question, n’attendez pas pour faire voyager vos petits Luniiens à travers les 6 Royaumes et ainsi les sensibiliser, toujours avec humour, aux préoccupations écologiques actuelles !